Coronavirus : la recette pour faire son gel hydroalcoolique soi-même

Partager sur :
corona virus gel hydroalcoolique

L’inquiétude grandit en France face au risque d’une épidémie de coronavirus. Le pays enregistre 204 cas confirmés, une quatrième personne décédée, ce Mardi 3 Mars avec de nombreux foyers de contamination dans l’Oise, la Haute-Savoie et le Morbihan.

Le ministère de la Santé a activé le 29 Février le passage au stade 2 de l’épidémie.

Des messages de prévention et sensibilisation sont diffusés dans lesquels il est évoqué l’importance de se laver les mains régulièrement, ainsi que de recourir à des solutions hydroalcooliques afin de se désinfecter les mains.

Mais malheureusement depuis que les premiers cas ont été annoncés en France, une hausse très importante dans les prix des solutions hydroalcooliques qui sont multipliés par 3 voire 5 parfois et une rupture des stocks de ces solutions a été annoncé par toutes les pharmacies et même les fournisseurs depuis le passage au stade 2.

Par contre, il est important de savoir que  fabriquer du gel hydroalcoolique est possible et faisable à partir d’ingrédients pas du tout cher et disponible en pharmacie.

Vous aurez besoin d’éthanol 96%. Vous pouvez aussi utiliser de l’alcool pour spiritueux disponible dans les magasins. Vous aurez également besoin de peroxyde d’hydrogène connu en pharmacie sous le nom d’eau oxygénée et enfin de glycérol ou glycérine, disponible également en pharmacie. 

La recette du gel hydroalcoolique

Elle est simple et rapide à réaliser, mais soyez quand même prudents car vous manipulez des produits chimiques.

Pour fabriquer un litre de gel, vous devez mélanger :

  • 833,3 ml d’éthanol 96%
  • 41,7 ml de peroxyde d’hydrogène 
  • 14,5 ml de glycérol 98 %

Vous complétez ensuite avec de l’eau distillée ou de l’eau bouillie que vous avez laissé refroidir, jusqu’à obtenir un litre. Et vous mélangez délicatement.

Votre gel hydroalcoolique est maintenant prêt.

Il faut répartir aussitôt la préparation dans des petits flacons et les mettre en quarantaine pendant 72 heures, pour permettre la destruction des spores bactériennes potentiellement présentes dans l’alcool ou dans les récipients.